Guide
des métiers

Responsable de la maintenance tous corps d'état (TCE)

Planifier, organiser et piloter les activités et les moyens d'une unité ou d'un service concernant le patrimoine immobilier, les équipements et la maintenance, en animant une équipe de professionnels, et en veillant à l'efficacité et à la qualité des prestations, dans le respect des règles QHSE, des coûts et des délais.

Référentiel

  • Conseil aux décideurs concernant les choix, les projets, les activités du domaine d'activité
  • Contrôle et suivi de la qualité et de la sécurité des activités, dans son domaine
  • Élaboration, mise en place et exploitation de tableaux de bord spécifiques au domaine d'activité
  • Encadrement de proximité d'équipe(s), gestion et développement des personnels
  • Établissement/actualisation et mise en oeuvre de procédures, protocoles, consignes, spécifiques à son domaine
  • Lancement, suivi et contrôle des réalisations en régie ou sous-traitées, relatives à son domaine d'activité
  • Mise en conformité des installations, en application des normes et règlementations en vigueur
  • Planification des activités et des moyens, contrôle et reporting
  • Veille spécifique à son domaine d'activité
  • Choisir une méthode, un moyen correspondant à son domaine de compétence
  • Concevoir, formaliser et adapter des procédures/protocoles/modes opératoires/consignes relatives à son domaine de compétence
  • Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs
  • Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles
  • Piloter, animer/communiquer, motiver une ou plusieurs équipes
  • Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation
  • Traduire la stratégie en orientations, en projets, en plans d'actions et en moyens de réalisation
  • Bâtiments et installations
  • Conduite de projet (32035)
  • Électricité générale
  • Fluides
  • Gestion administrative, économique et financière (32654)
  • Gestion des ressources humaines (33054)
  • Management (32054)
  • Méthodes/outils de la gestion des risques (42875)
  • Normes, règlements techniques et de sécurité (42854)
  • Qualité (31354)
  • Réglementation environnementale (12518)
  • TCE/VRD (22062)

Formation

Licence professionnelle Bâtiment et construction Spécialité Maintenance et réhabilitation (22378+22486)

Niveau de qualification

Niveau 5 (Bac + 2, BTS, DUT)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Université de Nantes

Informations complémentaires

IUT de St Nazaire

Voie d'accès au diplôme

Formation intiale et continue

Admissibilité

Etre titulaire d'une Licence 2 options scientifiques ou d'un DUT Génie Civil, Génie Industriel et Maintenance, Génie Thermique, Organisation et Gestion ou d'un BTS de la filière bâtiment 

Modalités d'admission

Sur dossier

Jury

Enseignants de la formation

Durée

1 an (450 h)

Unités d'enseignements

Construction, matériaux et stabilité (90 h)
Management de projet (36 h)
Gestion technique et du patrimoine (36 h)
Maintenance, réhabilitation et restauration (110 h)
Communication (60 h)
Droit et gestion (58 h)
Sécurité, qualité et environnement (60 h)
Projet tutoré de 150 h

Stage (13 semaines)

Dans le domaine de la maintenance et de la réhabilitation.

Obtention du diplôme

Contrôle continu+examen écrit (15 jours après la fin de chaque matière, 1h à 2h selon les matières).
Le projet tutoré est évalué par une note de rapport et de soutenance orale devant un jury.
Le stage est évalué par une note de déroulement du stage proposée par l'entreprise, une note de rapport et de soutenance orale devant un jury (enseignants et professionnels). 

Diplôme d'ingénieur Centre d'études supérieures industrielles (CESI) Spécialité maintenance (31624)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Centre d'études supérieures industrielles (CESI)

Informations complémentaires

ei.cesi

Voie d'accès au diplôme

Formation continue en alternance

Admissibilité

Etre titulaire d'un BTS, DUT ou d'un diplôme équivalent dans une spécialité technique et avoir 3 ans d'expérience professionnelle au minimum

Modalités d'admission

Epreuve de connaissances+tests+entretien

Durée

2 ans (22 mois, 35 semaines à l'école, 51 semaines en entreprise)

Enseignements

Sciences et techniques de l'ingénieur
Economie et connaissances industrielles
Management et communication
Spécialité maintenance : les fonctions opérationnelles, les concepts de fiabilités, méthodes d'analyse et de détection, gestion de la maintenance, politiques de maintenance, maintenance totale, Audit et GMAO, Soutien Logistique Intégré, sûreté de fonctionnement

Formation d'adaptation à l'emploi des ingénieurs hospitaliers

Certificateur

Ministère chargé de la santé

Valideur

Ecole des hautes études en santé publique (EHESP)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation continue

Admissibilité

Formation statutaire préalable à la titularisation.

Durée

28 jours

Modules

1 -  Approche de l’hôpital et de son environnement

2 - Techniques hospitalières : gestion des risques et sûreté de fonctionnement

3 - Finances et outils de gestion

4 - Politiques et outils de l'achat public

5 - Techniques hospitalières : conduite et gestion de projets hospitaliers du domaine technique et médico-technique

6 - Gestion des ressources humaines

7 - L’ingénieur dans les enjeux de négociation interne de l’hôpital (unités d’enseignement basées sur des mises en situation et jeux de rôles).

Statut et accès

Corps des ingénieurs hospitaliers de la FPH et de l'AP-HP

Catégorie A
Grades
  • Ingénieur hospitalier (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier principal (9 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe normale (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle (7 échelons)
  • Ingénieur général hospitalier, par détachement (3 échelons)

 

Concours sur titres

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Condition
  • Etre titulaire d’un des titres ou diplômes figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la santé ou d'un diplôme équivalent reconnu par le décret n°2007-196 du 13 février 2007.
Concours sur épreuves

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Conditions
  • Etre fonctionnaire ou agent en fonction dans les établissements mentionnés à l'article 2 de la loi du 9 janvier 1986, ainsi qu'à ceux de l'Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements public à caractère administratif.
  • Jusitifier d'au moins 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d'emploi ou emploi classé dans la catégorie B.
Inscription sur une liste d’aptitude

Après examen professionnel au niveau régional.

Conditions
  • Etre technicien hospitalier ou technicien supérieur hospitalier et justifier d'au moins 10 ans de services effectifs dans le corps.

OU

  • Etre technicien supérieur hospitalier de 1ère ou 2ème classe et justifier d'au moins 8 ans de services effectifs dans leur corps.

Quota : tiers des titularisations et détachements.

Détachement

Possibilité d'intégration dans le corps de détachement après 3 ans et avis de la commission administrative paritaire du corps d'accueil.

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi de catégorie A et de niveau comparable.
Au grade d'ingénieur hospitalier principal

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.

Conditions
  • Justifier d'au moins 6 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.
Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe normale

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel.

Condition
  • Justifier d'au moins 12 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.

Quota : 50% de l'effectif au plan local

Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel.

Conditions
  • Justifier d'au moins 1 an d'ancienneté dans le 4ème échelon et de 4 ans de services effectifs dans le grade.
Emploi d'ingénieur général hospitalier 

Par voie de détachement pour une durée de 5 ans renouvelable

Conditions
  • Etre ingénieur hospitalier en chef de classe normale ou de classe exceptionnelle et avoir atteint un indice brut de rémunération au moins égal à celui du 7ème échelon de la classe normale.

Exercice du métier

Spécificités
  • Administrateur(trice) de GMAO
  • Gestion des risques techniques
Diplômes préconisés
  • Bac +2/3 en maintenance
  • Bac +5 Ingénieur maintenance
Relations professionnelles
  • Responsable de service technique pour prises de décision
  • Conducteur d'opération pour l'intégration, dans les projets de travaux, des solutions de réduction et de facilitement de la maintenance
  • Entreprise de maintenance pour la réalisation des opérations de maintenance
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Entreprise de BTP
Conditions
  • Déplacements fréquents
  • Horaires irréguliers
  • Coordonnateur(trice) de la gestion de maintenance et de patrimoine
  • Responsable maintenance