Guide
des métiers

Infirmier(ère) de bloc opératoire (IBODE)

Organiser, réaliser des soins et des activités en lien avec le geste opératoire, en pré, per et post interventionnel auprès des personnes bénéficiant d'interventions chirurgicales, endoscopiques et autres actes techniques invasifs à visée diagnostique et/ou thérapeutique.
Mettre en oeuvre des mesures d'hygiène et de sécurité en tenant compte des risques inhérents à la nature des interventions et à la spécificité des patients, au travail en zone protégée et à l'utilisation de dispositifs médicaux spécifiques.
Mettre en oeuvre les actes et activités relevant de sa compétence exclusive.

Niveau de qualification minimum
Niveau 7 (Master)
Code métier
Télécharger la fiche métier

Référentiel

  • Contrôle, préparation, présentation et utilisation des dispositifs médicaux stériles et non stériles
  • Formation et information de nouveaux personnels et de stagiaires
  • Gestion d'équipements, de dispositifs médicaux et de produits au bloc opératoire et dans les secteurs associés
  • Réalisation de mesures de qualité et de sécurité au bloc opératoire et dans les secteurs associés
  • Réalisation de soins auprès d'une personne bénéficiaire d'une intervention
  • Réalisation de soins et d'activités liées à l'intervention et au geste opératoire
  • Réalisation et contrôle de mesures d'hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés
  • Transmission d'information, organisation, planification en bloc opératoire
  • Veille et recherche professionnelle
  • Analyser la qualité et la sécurité en bloc opératoire et en salle d'intervention, déterminer les mesures appropriées
  • Concevoir et mettre en oeuvre des modes de prise en charge des personnes adaptés aux situations rencontrées en bloc opératoire
  • Concevoir, formaliser et adapter des procédures/protocoles/modes opératoires/consignes relatives à son domaine de compétence
  • Mettre en œuvre des techniques et des pratiques adaptées au processus opératoire
  • Organiser et coordonner les activités de soins liées au processus opératoire
  • Rechercher, traiter et produire des données professionnelles et scientifiques
  • Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie abdomino-pelvienne et vasculaire
  • Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie ostéo-articulaire
  • Utiliser, mettre en oeuvre des techniques et des pratiques adaptées à la chirurgie vidéo-assistée et à la microchirurgie
  • Anatomie, physiologie (12028)
  • Communication et relation d'aide (44021)
  • Éthique et déontologie professionnelles (14220)
  • Gestion du stress (15097)
  • Hygiène hospitalière et Prévention des infections nosocomiales (43403)
  • Médicales générales et/ou scientifiques (43054)
  • Méthodes de recherche en soins (43001)
  • Organisation du travail (42887)
  • Réglementation en hygiène, sécurité et conditions de travail (42817)
  • Risques et vigilances (42815)
  • Soins (43412)
  • Stérilisation (43422)
  • Techniques et organisation des soins en bloc opératoire (43449)

Formation

Diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire (DE IBODE) Référentiel 2022

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Ministère des solidarités et de la santé Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Informations complémentaires

AEEIBO

Voie d'accès au diplôme

  • En formation initiale sous statut d'étudiant ou par apprentissage
  • En formation professionnelle continue
  • Par la validation, partielle ou totale, des acquis de l'expérience professionnelle
  • Etude promotionnelle (FPH) après réussite à l'entrée en institut de formation et accord de prise en charge par l'établissement. Contrat d'engagement de servir dans un établissement de la FPH d'une durée égale au triple de celle de la formation dans la limite de 5 ans à compter de l'obtention du diplôme.

Admissibilité

Conditions

Etre titulaire :

  • d'un diplôme, certificat ou autre titre permettant d'exercer sans limitation la profession d'infirmier

ou

  • d'une autorisation d'exercice délivrée par le préfet de région.
Dossier
  1. Copie d'une pièce d'identité
  2. Demande écrite de participation aux épreuves de sélection
  3. Lettre d'engagement du candidat de s'acquitter des frais de scolarité
  4. Curriculum vitae
  5. Copie des originaux des titres, diplômes ou certificats
  6. Pour les étudiants en soins infirmiers, les résultats de la commission d'attribution des crédits du semestre 5, et pour les infirmiers mentionnant un exercice salarié ou libéral
  7. Attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 (AFGSU 2) en cours de validité
  8. Certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France
  9. Dossier exposant le projet professionnel.

Les pièces du 4, 5, 6 et 9 sont appréciées au regard des attendus de la formation figurant dans l'annexe IV et noté sur 20 points par un binôme d'évaluateurs composé d'un infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat ayant trois années d'expérience professionnelle ou d'un cadre infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat et d'un formateur permanent ou d'un directeur d'une école d'infirmiers de bloc opératoire.

Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10/20 sont déclarés admissibles.

Modalités d'admission

Epreuve orale

Entretien individuel (20 min. maximum), noté sur 20 :

  • présentation orale du candidat portant sur son projet professionnel (8 points)
  • entretien avec le jury (12 points).

Cette épreuve a pour objet :

  • d'évaluer la capacité du candidat à s'exprimer et à ordonner ses idées pour argumenter de façon cohérente sur les éléments présentés dans le dossier d'admissibilité
  • d'apprécier les aptitudes et la capacité du candidat à suivre la formation
  • d'apprécier le projet professionnel du candidat et sa motivation.

Une note inférieure à 10/20 est éliminatoire.

Dérogations

1 . Peuvent être admis à suivre la formation, dans la limite de 5% de la capacité d'accueil de l'école :

  • les titulaires du diplôme d'Etat de sage-femme
  • les étudiants ayant validé la troisième année du deuxième cycle des études médicales
  • les titulaires d'un diplôme d'État d'infirmier et d'un diplôme reconnu au grade de master.

Processus de sélection : uniquement l'entretien d'admission, après inscription par dépôt d'un dossier.

Lorsqu'ils sont admis en formation, ces candidats peuvent être dispensés de la validation d'une partie des unités d'enseignement par le directeur de l'école, après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants. Ces dispenses sont accordées après comparaison entre la formation suivie par les candidats et les unités d'enseignement du diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire.

2. Peuvent être admises, dans la limite de 5% de l'effectif de première année :

  • des personnes titulaires d'un diplôme étranger d'infirmier ne  permettant pas d'exercer en France.

Epreuves de sélection (après dépôt d'un dossier) : des tests permettant d'apprécier leur niveau professionnel et une épreuve permettant d'apprécier leur maîtrise de la langue française.

Apprentissage

Les personnes ayant déjà été sélectionnées à l'issue d'un entretien avec un employeur pour un contrat d'alternance sollicitent une inscription auprès d'une école de leur choix, autorisée par le président du conseil régional et habilitée, lorsqu'il s'agit d'un contrat d'apprentissage, à délivrer des actions de formation par apprentissage. Le directeur de l'école concernée procède à leur admission directe en formation, au regard des documents suivants décrivant la situation du futur alternant :

  1. La copie d'une pièce d'identité
  2. Un curriculum vitae de deux pages maximum
  3. Un dossier exposant le projet professionnel
  4. La copie du contrat d'alternance signé ou tout document justifiant de l'effectivité des démarches réalisées en vue de la signature imminente du contrat d'alternance
  5. Un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France
  6. L'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 (AFGSU 2) en cours de validité.

L'admission des candidats est déterminée en fonction de leur ordre d'inscription par dépôt de l'ensemble des pièces.

En l'absence de validité d'un contrat d'alternance, les candidats sont soumis au processus de sélection classique.

Jury

Les membres du jury d'admissibilité et du jury d'admission sont nommés par le directeur de l'école, président du jury.

Le jury d'admissibilité et le jury d'admission sont chacun composés d'au moins 10% de l'ensemble des évaluateurs.
Ils comprennent :

  • le conseiller scientifique médical ou auxiliaire médical de l'école
  • le responsable pédagogique de la formation
  • un ou plusieurs cadres infirmiers de bloc opératoire diplômés d'Etat, formateurs permanents de l'école
  • un ou plusieurs cadres infirmiers de bloc opératoire diplômé d'Etat ou un ou plusieurs infirmiers de bloc opératoire diplômé d'Etat participant à l'enseignement clinique, ayant une expérience d'au moins trois ans en temps qu'infirmier de bloc opératoire
  • un ou plusieurs chirurgiens participant à l'enseignement
  • le représentant de l'université partenaire.

VAE (Validation des Acquis de l'Experience)

VAE ouverte aux candidats justifiant d’un DE infirmier et ayant exercé un certain nombre d'activités en rapport direct avec le diplôme d'Ibode durant 1 an, soit 1 607 heures, en équivalent temps plein de façon consécutive ou non :

  • au moins 3 activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins et d'activités liées à l'intervention et au geste opératoire »
  • au moins 2 activités dans le domaine intitulé « réalisation de soins auprès d'une personne bénéficiaire d'une intervention »
  • au moins 3 activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre et contrôle de mesures d'hygiène en bloc opératoire et dans les secteurs associés »
  • au moins 2 activités dans le domaine intitulé « mise en œuvre de mesures de qualité et de sécurité en bloc opératoire et dans les secteurs associés».

Le candidat dont la demande de validation des acquis de l’expérience est recevable renseigne le livret de présentation des acquis de l’expérience intitulé "livret 2” qui tient compte du référentiel de compétences.

Le candidat, qui a déposé le livret 2 auprès de l'organisme chargé de l'instruction des dossiers, est convoqué à un entretien (1h maximum, visioconférence possible) qui a pour but de permettre au jury de vérifier si les acquis dont fait état le candidat correspondent aux aptitudes, compétences et connaissances exigées pour la délivrance du diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire.

En cas de validation partielle, le candidat dispose d'un délai maximal de 5 ans pour :

  • poursuivre et enrichir son expérience professionnelle avant de déposer un nouveau livret 2 complété et de se présenter devant le jury
  • ou suivre et valider, dans la cadre de la formation préparant au diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire, les enseignements correspondant aux compétences non validées.

La formation est dispensée dans des établissements d'enseignement supérieurs accrédités ou co-accrédités.

Rentrée : septembre ou octobre

Durée : 3600 h, soit 4 semestres (120 crédits européens)

En continu ou discontinu, sur une période maximale de 3 ans (sauf en VAE).

L'enseignement théorique peut être réalisé à distance en fonction des modules concernés, dans la limite de 50 % de la durée totale de la formation théorique.

S 1 :
septembre à février
22 semaines
20 semaines de formation
1 semaine de congés
30 crédits
S 2 :
février à fin juin
20 semaines
20 semaines de formation
1 semaine de congés
30 crédits
S 3 :
septembre à février
22 semaines
20 semaines de formation
1 semaine de congés
30 crédits
S 4 :
février à fin juin
20 semaines de formation
1 semaine de congés
30 crédits
Année 1   Année 2  
ENSEIGNEMENT THÉORIQUE (73 crédits européens)

5 blocs de compétences (déclinés en 9 compétences) - 12 unités d'enseignements (UE)

Bloc 1 - Prise en soins et mise en œuvre des activités de prévention et de soins en lien avec des actes invasifs à visée diagnostique et/ou thérapeutique

  • UE Sciences infirmières et bloc opératoire (5 crédits européens)
  • UE Sciences médico-chirurgicales (16 crédits européens)

Bloc 2 - Mise en œuvre des techniques complexes d'assistance chirurgicale au cours d'actes invasifs à visée diagnostique et/ou thérapeutique

  • UE Techniques complexes d'assistance chirurgicale (7 crédits européens)

Bloc 3 - Organisation et coordination des activités de soins, de la démarche qualité et prévention des risques dans les secteurs interventionnels et secteurs associés

  • UE Coordination des activités de soins liées aux processus péri-opératoire, pré, per et post-opératoire (5 crédits européens)
  • UE Prévention et gestion des risques (14 crédits européens)

Bloc 4 - Information et formation des professionnels dans les secteurs interventionnels et secteurs associés

  • UE Formation, tutorat et développement des compétences (3 crédits européens)

Bloc 5 - Veille professionnelle, travaux de recherche et conduite de démarches d'amélioration des pratiques

  • UE Langue vivante (4 crédits européens)
  • UE Mémoire (6 crédits européens)
  • UE Analyse de pratique professionnelles (4 crédits européens)

UE optionnelle (1 crédit européen)

  • Au choix de l'école
Formation en milieu professionnel (47 crédits européens)

47 semaines de 35 h (soit 1 645 h), dont 6 semaines minimum pour réaliser des missions d'assistant chirurgical.

En établissement de santé public ou privé, dans un hôpital des armées ou auprès de chirurgiens libéraux.

Pour les étudiants dont la formation est financée par leur employeur, hormis les alternants, un maximum de 23 semaines de la période en milieu professionnel peut être réalisé chez cet employeur à condition de ne pas revenir dans le secteur interventionnel dans lequel ils travaillaient antérieurement et dans le respect des disciplines obligatoires et de la présence d'au moins un encadrant infirmier de bloc opératoire diplômé d'Etat.

 

Obtention du diplôme

Obtention des 120 crédits européens correspondant à l'acquisition des 5 blocs de compétences.

Statut et accès

Corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés

Catégorie A
Grades
  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 1er grade (11 échelons) = Infirmier en soins généraux
  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 2ème grade (11 échelons) = Infirmier en soins généraux, Infirmier de bloc opératoire, Infirmière puéricultrice
  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 3ème grade (9 échelons) = Infirmier de bloc opératoire, Infirmier anesthésiste, Infirmière puéricultrice
  • Infirmier en soins généraux et spécialisés 4ème grade (7 échelons) = Infirmier anesthésiste
Concours sur titres (pour le 1er grade)

Organisé au niveau de l’établissement.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Conditions
  • Etre titulaire du Diplôme d'Etat d'infirmier ou d'une autorisation d'exercice de la profession ou du diplôme d’infirmier de secteur psychiatrique.
  • Etre inscrit sur la liste départementale professionnelle d’enregistrement du diplôme permettant l’exercice de la profession.
  • Etre inscrit à l'Ordre national des infirmiers.
Promotion professionnelle

Dispositif des études promotionnelles pour préparer le DE infirmier dans le cadre du LMD.

Conditions 
  • Réussite à l'entrée en IFSI
  • Accord de prise en charge par l'établissement employeur
  • Contrat d'engagement de servir dans un établissement de la FPH d'une durée égale au triple de celle de la formation dans la limite de 5 ans à compter de l'obtention du diplôme.
Détachement ou intégration directe

Intégration dans le corps de détachement sur demande (ou de droit après 5 ans) et après avis de la commission administrative paritaire.

Conditions
  • Appartenir à un corps ou cadre d'emplois de catégorie A ou de niveau équivalent.
  • Etre titulaire du diplôme ou titre requis pour l’accès à ce grade.
Ressortissants européens
Conditions

Justifier d’un titre et/ou d’une expérience professionnelle permettant l’exercice de la profession sur autorisation de l’autorité compétente et sous réserve de mesure de compensation, si les qualifications professionnelles attestées font apparaître des différences substantielles.  

Au 3è grade du corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés

Au choix par inscription au tableau d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents

Conditions
  • Etre parvenu au 5ème échelon du 2è grade
  • Compter au moins 10 ans de services effectifs dans le corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés.
Cadre de santé

Concours interne ou externe sur titres

Conditions
  • Compter au moins 5 ans de services effectifs dans un ou plusieurs corps des personnels infirmiers, de rééducation ou médico-techniques ou équivalent du secteur privé.
  • Etre titulaire du diplôme de cadre de santé (ou de certificats équivalents).

Exercice du métier

Profession de santé réglementée

L'infirmier de bloc opératoire est un infirmier spécialisé qui exerce en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il est soumis au respect des règles professionnelles, notamment du secret professionnel.
L'activité peut varier selon le service et les spécialités chirurgicales. Elle est définie dans le cadre d'actes professionnels concernant la gestion des risques, l'organisation des soins en bloc opératoire, l'application et le contrôle des procédures de désinfection et de stérilisation des dispositifs médicaux.

Prérequis
  • Diplôme d'Etat d'infirmier(ère) de bloc opératoire
  • Exercice professionnel préalable de 2 ans en qualité d'IDE
  • Formation complémentaire aux actes infirmiers relevant de la compétence exclusive des infirmiers de bloc opératoire (d'ici fin 2021)
Relations professionnelles
  • Chirurgiens, personnels des services d'hospitalisation et de consultation pour la continuité des soins
  • Pharmaciens et personnel de stérilisation pour le traitement et la gestion des dispositifs médicaux stériles
  • Manipulateurs en électro-radiologie pour les radiologies per interventionnelles
  • Ingénieurs et techniciens biomédicaux pour la maintenance préventive et curative des appareils médicaux
  • Techniciens de laboratoires pour les différents prélèvements
  • Cadres formateurs pour l'encadrement des étudiants
Structures
  • Etablissement de soins (bloc opératoire, unité de stérilisation centrale, ou service d'hygiène hospitalière)
Conditions
  • Horaires décalés, travail de nuit, en fin de semaine et les jours fériés
  • Possibilités d'astreintes ou de gardes
  • Environnement à risques (toxicité des produits, agents infectieux...) nécessitant le port d'équipements de protections stériles
  • Travail en zones protégées, en stérilisation, en service de radiologie interventionnelle ou dans les services d'hygiène hospitalière
  • Panseur(euse) - Circulant(e)
  • Instrumentiste