Guide
des métiers

Analyste des données d'activités hospitalières

Organiser, analyser et traiter les données des activités de soins, notamment médicales en vue de leurs descriptions, analyses et évaluations.

 

(ex Analyste des données médicales)

Référentiel

  • Contrôle de la conformité et/ou de validité des documents, relatifs à son domaine
  • Élaboration, mise en place et exploitation de tableaux de bord spécifiques au domaine d'activité
  • Établissement / actualisation, organisation et mise en oeuvre de processus, procédures, protocoles, consignes, spécifiques à son domaine d'activité
  • Gestion et traitement des données/informations (recherche, recueil, analyse, priorisation, diffusion, classement, suivi)
  • Organisation, animation et suivi d'activités spécifiques au domaine d'activité
  • Réalisation d'études, de travaux de synthèse, relatifs à son domaine d'activité
  • Réalisation d'outils et/ou de méthodes spécifiques à son domaine d'activité
  • Restauration des bases de données
  • Traitement et analyse de l'information/données médicales et/ou biologique : extraction, regroupement, représentation graphique
  • Veille spécifique à son domaine d'activité
  • Analyser des données, des tableaux de bord et justifier des résultats relatifs aux activités de son domaine
  • Choisir et utiliser des outils statistiques
  • Concevoir, actualiser, optimiser une base de données, relatives à la nature de ses activités
  • Concevoir, formaliser et adapter des procédures/protocoles/modes opératoires/consignes relatives à son domaine de compétence
  • Construire/adapter des outils/méthodes de travail
  • Définir et utiliser les techniques et pratiques adaptées à son métier
  • Elaborer, rédiger et exploiter des requêtes relatives à son domaine d'activité
  • Évaluer la pertinence et la véracité des données et/ou informations
  • Rédiger des informations relatives à son domaine d'intervention pour assurer un suivi et une traçabilité
  • Anglais informatique (15204)
  • Architecture du système d'information (31043)
  • Bureautique (35066)
  • Développement informatique/analyse et programmation (31067)
  • Épidémiologie (43009)
  • Gestion de données, relatives à son domaine (31042)
  • Informatique/Système d'information (31054)
  • Logiciel dédié au traitement de l'information médicale (43426)

Formation

Licence
Master 2
Eventuellement doctorat
Domaine : informatique, statistique, ingénierie de la santé, data management

Master 2 Sciences, technologies, santé publique spécialité informatique médicale

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Université Victor Segalen - Bordeaux 2

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale ou continue

Admissibilité

Candidats titulaires de Master 1 de santé publique, de biologie, d’informatique ou plus généralement scientifique.

Professionnels ayant des activités en rapport avec la spécialité du diplôme.

Modalités d'admission

Séléction sur dossier et entretien

L'enseignement se déroule en présentiel à temps plein et est organisé sur deux semestres comportant en tout 60 ECTS.

Semestre 3 (280h) et première partie du semestre 4 (60h) consacrés à l'acquisition et à l'application des outils fondamentaux en informatique médicale. Les enseignements sont répartis en 10 UE obligatoires et 2 UE optionnelles. Toutes les UE sont créditées de 3 ECTS chacune.

Seconde partie du semestre 4 consacrée au stage en entreprise ou en laboratoire de recherche sur une thématique de recherche - durée préconisée : 6 mois - ou un sujet plus opérationnel - durée minimum : 4 mois.

Statut et accès

Corps des techniciens et techniciens supérieurs hospitaliers

Catégorie B
Grades
  • Technicien hospitalier (13 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 2ème classe (12 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 1ère classe (11 échelons)
Concours externe sur titres

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant une épreuve d'admissibilité sur titres et un entretien avec un jury

 Conditions 
  • Etre titulaire d'un baccalauréat technologique ou d'un baccalauréat professionnel ou d'un diplôme au moins de niveau 4 ou équivalent, sanctionnant une formation technico-professionnelle ou d’une qualification reconnue comme équivalente à l’un de ces titres ou diplômes dans les conditions fixées par le décret du 13 février 2007, correspondant à l’une des spécialités accomplies par les techniciens hospitaliers

Quota : au moins 40 % du nombre total des places à pourvoir

Concours interne sur épreuves 

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant des épreuves se rapportant à l'une des spécialités accomplies par les techniciens hospitaliers

Conditions
  • Etre agent titulaire des fonctions publiques hospitalière, d'Etat, ou territoriale ou être militaire ou être agent en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale
  • Justifier d'au moins 4 ans de services publics ou de 4 ans de services auprès d’une administration, un organisme ou un établissement mentionnés à l’article L.325-5 du code général de la fonction publique

Quota : au moins 40 % du nombre total des places à pourvoir

inscription sur une liste d’aptitude

Etabli après sélection par examen professionnel ouvert par l’autorité investie du pouvoir de nomination

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers ou des dessinateurs
  • Compter au moins 7 ans de services publics

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement

inscription Au choix sur une liste d’aptitude

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers ou des dessinateurs
  • Compter au moins 9 ans de services publics

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement.

Par détachement ou intégration directe

Possibilité d'intégration à tout moment dans le corps de détachement

Intégration de droit pour les fonctionnaires admis à poursuivre leur détachement après une période de 5 ans

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi classé dans la même catégorie et de niveau comparable
Au grade de technicien supérieur hospitalier de 1ère classe

Au choix par inscription au tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.

Conditions
  • Compter au moins 1 an d'ancienneté dans le 6è échelon du grade de technicien supérieur hospitalier de 2è classe et 5 ans de services effectifs dans un corps de catégorie B.

Au choix par voie d'examen professionnel

Conditions
  • Compter au moins 2 ans d’ancienneté dans le 5ème échelon du grade de technicien supérieur hospitalier de 2è classe et 3 ans de services effectifs dans un corps de catégorie B.

Quota : 1/3 du nombre total des promotions 

Ingénieur hospitalier

Au choix par inscription sur liste d'aptitude après sélection par examen professionnel

Condition
  • Compter au moins 8 ans de services effectifs dans les grades de technicien supérieur hospitalier de 2è classe ou de 1ère classe.

Exercice du métier

Relations professionnelles 
  • DIM des autres établissements pour l'analyse comparative et statistiques des données médicales
  • Chercheurs pour le traitement et l'analyse de données statistiques
  • Assurance maladie et tutelles pour les réponses aux questionnaires et la transmission des données
  • Cliniciens pour le traitement et l'analyse des données médicales
  • Direction des affaires financières pour la facturation, l'optimisation des recettes
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Organisme de recherche
  • Laboratoire

Mobilité

Passerelles dans les autres fonctions publiques