Guide
des métiers

Directeur(e) des investissements et de la maintenance

Fiche métier en cours
 
Définir et piloter la mise en œuvre de la politique de travaux et de maintenance dans le cadre de la stratégie de l'établissement.
(Définition provisoire)
 

(Ex Directeur(e) des services techniques)

 
 

Référentiel

  • Conseil aux décideurs concernant les choix, les projets, les activités du domaine d'activité
  • Contrôle et suivi de la qualité et de la sécurité des activités, dans son domaine
  • Définition et mise en oeuvre de la politique spécifique à son domaine d'activité
  • Encadrement de proximité d'équipe(s), gestion et développement des personnels
  • Gestion de biens, de patrimoine immobilier
  • Montage, mise en oeuvre, suivi et gestion de projets spécifiques au domaine d'activité
  • Planification des activités et des moyens, contrôle et reporting
  • Animer et développer un réseau professionnel
  • Arbitrer et/ou décider entre différentes propositions, dans un environnement donné
  • Concevoir un plan/programme d'investissement
  • Concevoir, piloter et évaluer un projet/un processus relevant de son domaine de compétence
  • Établir/évaluer/optimiser un budget relatif à son domaine de compétence
  • Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs
  • Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles
  • Piloter, animer, communiquer, motiver une ou plusieurs équipes
  • Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation
  • Traduire les orientations, plans d'actions et moyens de réalisation en activités quotidiennes
  • Bâtiments et installations (22454)
  • Communication/relations interpersonnelles (15034)
  • Droit de la fonction publique (13041)
  • Encadrement de personnel (32032)
  • Gestion administrative, économique et financière (32654)
  • Management (32054)
  • Méthodes/outils de la gestion des risques (42875)
  • Poly-techniques (31043)
  • Stratégie et organisation/conduite du changement (32025)

Formation

Formation d'adaptation à l'emploi des ingénieurs hospitaliers

Certificateur

Ministère chargé de la santé

Valideur

Ecole des hautes études en santé publique (EHESP)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation continue

Admissibilité

Formation statutaire préalable à la titularisation.

Durée

28 jours

Modules

1 -  Approche de l’hôpital et de son environnement

2 - Techniques hospitalières : gestion des risques et sûreté de fonctionnement

3 - Finances et outils de gestion

4 - Politiques et outils de l'achat public

5 - Techniques hospitalières : conduite et gestion de projets hospitaliers du domaine technique et médico-technique

6 - Gestion des ressources humaines

7 - L’ingénieur dans les enjeux de négociation interne de l’hôpital (unités d’enseignement basées sur des mises en situation et jeux de rôles).

Statut et accès

Corps des ingénieurs hospitaliers de la FPH et de l'AP-HP

Catégorie A
Grades
  • Ingénieur hospitalier (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier principal (9 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe normale (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle (7 échelons)
  • Ingénieur général hospitalier, par détachement (3 échelons)

 

Concours sur titres

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Condition
  • Etre titulaire d’un des titres ou diplômes figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la santé ou d'un diplôme équivalent reconnu par le décret n°2007-196 du 13 février 2007.
Concours sur épreuves

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Conditions
  • Etre fonctionnaire ou agent en fonction dans les établissements mentionnés à l'article 2 de la loi du 9 janvier 1986, ainsi qu'à ceux de l'Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements public à caractère administratif.
  • Jusitifier d'au moins 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d'emploi ou emploi classé dans la catégorie B.
Inscription sur une liste d’aptitude

Après examen professionnel au niveau régional.

Conditions
  • Etre technicien hospitalier ou technicien supérieur hospitalier et justifier d'au moins 10 ans de services effectifs dans le corps.

OU

  • Etre technicien supérieur hospitalier de 1ère ou 2ème classe et justifier d'au moins 8 ans de services effectifs dans leur corps.

Quota : tiers des titularisations et détachements.

Détachement

Possibilité d'intégration dans le corps de détachement après 3 ans et avis de la commission administrative paritaire du corps d'accueil.

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi de catégorie A et de niveau comparable.
Au grade d'ingénieur hospitalier principal

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.

Condition
  • Justifier d'au moins 6 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.
Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe normale

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel.

Condition
  • Justifier d'au moins 12 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.

Quota : 50% de l'effectif au plan local.

Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel.

Condition
  • Justifier d'au moins 1 an d'ancienneté dans le 4ème échelon et de 4 ans de services effectifs dans le grade.
Emploi d'ingénieur général hospitalier

Par voie de détachement pour une durée de 5 ans renouvelable.

Conditions
  • Etre ingénieur hospitalier en chef de classe normale ou de classe exceptionnelle et avoir atteint un indice brut de rémunération au moins égal à celui du 7ème échelon de la classe normale.

Exercice du métier

Spécificités
  • Directeur(e) biomédical
  • Directeur(e) de la sécurité
Diplômes préconisés
  • Bac +5
  • Bac +6
  • Diplôme d'ingénieur des écoles généralistes
  • Spécialité dans les domaines techniques
  • Formation complémentaire (continue) en management
Relations professionnelles
  • Directeur, pour les prises de décision
  • Médecins et cadres de soins pour la connaissance des besoins
  • Responsable des services biomédicaux, infomatiques pour l'intégation des équipements dans les projets d'aménagement ou de construction
  • Architecte, bureau d'études, entreprises, programmiste pour l'élaboration des projets
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Collectivité territoriale
  • Entreprise
  • Entreprise publique/établissement public
  • Société de conseil
  • Société de services
  • Organisme de contrôle et de certification
Conditions
  • Travail les fins de semaine, jours fériés
  • Possibilité d'astreintes
  • Port éventuel d'équipements de protection individuelle -EPI- (casque, chaussures de sécurité)
  • Directeur(e) du patrimoine
  • Directeur des services techniques
  • Directeur(e) des travaux
  • Directeur(e) des investissements et des travaux

Mobilité

Passerelles dans les autres fonctions publiques