Guide
des métiers

Directeur(trice) de la logistique et des achats

Fichern métier en cours
 
Définir et piloter la mise en œuvre de la politique logistique/achats dans le cadre de la stratégie de l'établissement.
(Définition provisoire)
 
(Ex Directeur(e) de la logistique)

Référentiel

  • Encadrement de proximité d'équipe(s), gestion et développement des personnels
  • Planification des activités et des moyens, contrôle et reporting
  • Arbitrer et/ou décider entre différentes propositions, dans un environnement donné
  • Concevoir un plan programme d'investissement
  • Concevoir, piloter et évaluer un projet, relevant de son domaine de compétence
  • Établir, évaluer, optimiser un budget relatif à son domaine de compétence
  • Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs
  • Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles
  • Piloter, animer, communiquer, motiver une ou plusieurs équipes
  • Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation
  • Traduire les orientations, plans d'actions et moyens de réalisation en activités quotidiennes
  • Communication/relations interpersonnelles (15034)
  • Droit de la fonction publique (13041)
  • Encadrement de personnel (32032)
  • Gestion administrative, économique et financière (32654)
  • Logistique générale (14216)
  • Management (32054)
  • Négociation : méthodes et techniques (15005)
  • Sécurité des bâtiments (42850)
  • Stratégie et organisation/conduite du changement (32025)

Formation

Statut et accès

Corps des techniciens et techniciens supérieurs hospitaliers

Catégorie B
Grades
  • Technicien hospitalier (13 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 2ème classe (13 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 1ère classe (11 échelons)
Concours externe sur titres

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant une épreuve d'admissibilité sur titres et un entretien avec un jury.

 Conditions 
  • Etre titulaire d'un baccalauréat technologique ou d'un baccalauréat professionnel ou d'un diplôme au moins de niveau IV ou équivalent, sanctionnant une formation technico-professionnelle.

Quota : au moins 40 % du nombre total des places offertes aux deux concours (externe et interne).

Concours interne sur épreuves 

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant des épreuves se rapportant à l'une des spécialités accomplies par les techniciens hospitaliers.

Conditions
  • Etre agent titulaire des fonctions publiques hospitalière, d'Etat, ou territoriale ou être militaire ou être agent en fonction dans une organisation internationale.
  • Justifier d'au moins 4 ans de services publics.

Quota : au moins 40 % du nombre total des places offertes aux deux concours (externe et interne).

Au choix, par inscription sur une liste d’aptitude

Liste établie dans chaque établissement après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers, des conducteurs ambulanciers et des dessinateurs. 
  • Compter au moins 9 ans de services publics.

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement.

par examen professionnel et inscription sur une liste d’aptitude

Liste établie dans chaque établissement après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers, des conducteurs ambulanciers et des dessinateurs. 
  • Compter au moins 7 ans de services publics.

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement.

Examen professionnalise réservé sur épreuves (jusqu'au 13.03.2018)

Examen comportant une épreuve unique d’admissibilité et une épreuve orale d’admission fondée sur la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle des candidats.

Conditions
  • Remplir les conditions d'ancienneté fixées dans le décret n° 2013-121 du 6 février 2013.
Par détachement

Intégration dans le corps de détachement après 5 ans de services après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi classé dans la même catégorie et de niveau comparable.
Au grade de technicien supérieur hospitalier de 1ère classe

Au choix par inscription au tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.

Conditions
  • Compter au moins 1 an d'ancienneté dans le 6è échelon du grade de technicien supérieur hospitalier de 2è classe et 5 ans de services effectifs dans un corps de catégorie B.

Au choix par voie d'examen professionnel

Conditions
  • Compter au moins 2 ans d’ancienneté dans le 5ème échelon du grade de technicien supérieur hospitalier de 2è classe et 3 ans de services effectifs dans un corps de catégorie B.

Quota : 1/3 du nombre total des promotions 

Ingénieur hospitalier

Au choix par inscription sur liste d'aptitude après sélection par examen professionnel

Condition
  • Compter au moins 8 ans de services effectifs dans les grades de technicien supérieur hospitalier de 2è classe ou de 1ère classe.

Exercice du métier

En fonction du mode d'organisation (flux tendus, système global de gestion des flux), de la taille de la structure, du degré d'informatisation des sites et du type de produits.

Formations préconisées
  • Formations de niveaux III, II ou I (BTS, DUT, maîtrise des sciences et techniques, diplôme d'ingénieur, troisième cycle de l'enseignement supérieur), complétées par une formation spécifique achats ou gestion.
  • L'accès est également possible avec un diplôme d'une école supérieure de commerce, école de gestion, de l'ecole supérieure d'approvisionnement, de l'institut d'administration des entreprises, ou encore avec un BTS ou un DUT en gestion, complétés par une formation technique aux produits achetés et fabriqués.
  • Le DUT gestion logistique et transport et le BTS transport peuvent suffire pour occuper un poste d'assistant. Quelques années d'expérience professionnelle sont alors nécessaires avant de pouvoir accéder à un poste de responsable dans une entreprise de transport.
  • Pour les plus jeunes qui s'intéressent au transport très tôt, il existe des bacs professionnels logistique et exploitation des transports.
Relations professionnelles
  • Direction pour la décision sur les programmes de travaux et d'équipements et leur financement.
  • Responsable des achats pour la formalisation et l'exécutrion des commandes
  • Personnels d'encadrement pour la définition des besoins et le suivi du fonctionnement
  • Services départementaux et communaux pour les autorisations administratives
  • Concessionnaires publics et privés pour la gestion des raccordements aux différents réseaux
  • Intervenants externes pour réaliser des prestations
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Collectivité territoriale
  • Entreprise
  • Entreprise publique/établissement public
  • Directeur(e) des services économiques
  • Directeur(e) des affaires économiques (et logistiques)

Mobilité