Guide
des métiers

Encadrant(e) installations et maintenance équipements sanitaires, thermiques

Planifier, organiser et piloter l'activité des matériels et équipements sanitaires et thermiques, en veillant à l'efficacité et à la qualité des prestations fournies, soit en animant une équipe de professionnels, soit par le biais de prestataires extérieurs.
Il peut avoir aussi à gérer et maintenir la distribution, à gérer les conditions de stockage des fluides médicaux.
 

(Ex Encadrant(e) installations et maintenance sanitaires, thermiques climatiques et fluides médicaux)

Référentiel

  • Assistance, conseil et formation des équipes, des utilisateurs, spécifiques au domaine d'activité
  • Audit et expertise des équipements/installations/systèmes (fonctionnement, conformité, efficacité et performances) spécifiques au domaine d'activité
  • Contrôle de la conformité des résultats au regard du cahier des charges, des spécifications, coûts, performances, délais,...
  • Encadrement de proximité d'équipe(s), gestion et développement des personnels
  • Entretien, maintenance, prévention et dépannage des matériels, outillages, équipements, systèmes, dans son domaine d'activité
  • Établissement de cahier des charges, relatif à la problématique client
  • Établissement et rédaction de protocoles de maintenance et de contrôle, dans son domaine
  • Gestion des stocks de produits, de matériels, dans son domaine (saisie, suivi, contrôle, relance commandes)
  • Lancement, suivi et contrôle des réalisations en régie ou sous-traitées, relatives à son domaine d'activité
  • Mise en place du carnet sanitaire
  • Planification des activités et des moyens, contrôle et reporting
  • Suivi de la réalisation des travaux, de la résolution des problèmes spécifiques à son domaine d'activité
  • Analyser, traduire et formuler un besoin utilisateur en études de faisabilité, en solutions, en programmes
  • Arbitrer et/ou décider entre différentes propositions, dans un environnement donné
  • Argumenter, influencer et convaincre un ou plusieurs interlocuteurs (interne et/ou externe), dans son domaine de compétence
  • Concevoir, piloter et évaluer un projet/un processus relevant de son domaine de compétence
  • Évaluer, développer et valoriser les compétences de ses collaborateurs
  • Fixer des objectifs, mesurer les résultats et évaluer les performances collectives et/ou individuelles
  • Lire et interpréter des plans techniques, des croquis relatifs à son domaine de compétence
  • Piloter, animer/communiquer, motiver une ou plusieurs équipes
  • Planifier et coordonner des travaux et/ou des interventions (maintenance, entretien et/ou installation de matériels, outils, équipements, systèmes,...)
  • Planifier, organiser, répartir la charge de travail et allouer les ressources pour leur réalisation
  • Traduire les orientations, plans d'actions et moyens de réalisation en activités quotidiennes
  • Automatisme (24454)
  • Climatique (22654)
  • Encadrement de personnel (32032)
  • Fluides médicaux (43420)
  • Gestion administrative, économique et financière (32654)
  • Maintenance industrielle/équipements (31624)
  • Management (32054)
  • Normes techniques de sécurité des installations sanitaires (22697)
  • Sécurité des bâtiments (42850)
  • Sécurité incendie (42850)
  • Thermique (11461)

Formation

CAP Installateur sanitaire (22671+22697)

Niveau de qualification

Niveau 3 (CAP, BEP)

Certificateur

Ministère de l'éducation nationale

Valideur

Dispositif académique de validation des acquis (DAVA)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue

En contrat d'apprentissage

En contrat de professionnalisation

Admissibilité

Après une 3ème générale ou technologique

Modalités d'admission

Sur dossier

Jury

Présidé par un conseiller de l'enseignement technologique choisi parmi les personnes qualifiées de la profession, il est composé à parts égales  :

  •  d'enseignants des établissements scolaires publics, privés sous contrat et des centres de formation d'apprentis    
  •  de professionnels choisis en nombre égal parmi les employeurs et les salariés après consultation des organisations représentatives.

VAE (Validation des Acquis de l'Experience)

 Valipro Plombier sanitaire

Durée

2 ans

Unités d'enseignement général

UG 1 Expression française
UG 2 Mathématiques-sciences physiques
UG 3 Vie sociale et professionnelle
UG 4 Education physique et sportive
Unité facultative : langue étrangère

Unités professionnelles

UP 1 Analyse d'une situation professionnelle
UP 2 Réalisation d'ouvrages courants en carrelage
UP 3 Réalisation de masaïques et travaux spécialisés

Obtention du diplôme

Avoir obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à l'ensemble des unités.
Contrôle en cours de formation (CCF).

BP Equipements sanitaires (22697)

Niveau de qualification

Niveau 4 (Bac)

Certificateur

Ministère de l'éducation nationale

Valideur

Dispositif académique de validation des acquis (DAVA)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation continue
 

En contrat d'apprentissage

En contrat de professionnalisation

Admissibilité

Justifier d'une période d'activité professionnelle :

  • soit de 5 ans, effectuée à temps plein ou partiel dans un emploi en rapport avec la finalité du BP
  • soit de 2 ans, effectuée à temps plein ou partiel dans un emploi en rapport avec la finalité du BP, pour les titulaires d'un diplôme ou titre homologué classé au niveau V ou à un niveau supérieur.

De plus, en formation professionnelle continue, justifier d'une formation d'une durée de 400 h minimum et en apprentissage, justifier d'une formation en centre de formation d'apprentis ou section d'apprentissage d'une durée minimum de 400 h par an en moyenne.

Modalités d'admission

Sur dossier

Jury

Présidé par un inspecteur, il est composé à parité :

  • d'enseignants appartenant à l'enseignement public ou privé ou exerçant en centre de formation d'apprentis ou en section d'apprentissage   
  • de professionnels (employeurs et salariés en nombre égal).

Durée

2 ans

Unités d'enseignement

UE 1 Etude technologique, préparation et suivi d'une réalisation
UE 2 Réalisation et mise en oeuvre
UE 3 Contrôle, régulation, maintenance et prévention des risques électriques
UE 4 Mathématiques
UE 5 Expression française et ouverture sur le monde
Unité facultative : langue vivante

Obtention du diplôme

Avoir obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à l'ensemble des unités.
Contrôle en cours de formation (CCF) et épreuves terminales.

Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques/TISEC (22624+22635+24162)

Niveau de qualification

Niveau 4 (Bac)

Certificateur

Ministère de l'éducation nationale

Valideur

Dispositif académique de validation des acquis (DAVA)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue
 

En contrat d'apprentissage

En contrat de professionnalisation

Admissibilité

Formation en 3 ans

Après une 3ème générale ou technologique.

Formation en 2 ans

Etre titulaire d'un BEP ou d'un CAP dans le domaine professionnel.

Modalités d'admission

Sur dossier

Jury

Présidé par un enseignant chercheur, il est composé :

  • de professeurs appartenant à l'enseignement public et, sauf impossibilité d'au moins un professeur appartenant à l'enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d'apprentis ou en section d'apprentissage    
  • pour un tiers au moins d'employeurs et de salariés membres de la profession intéressée par le diplôme. 

Durée

2 ou 3 ans

Unités professionnelles

U11 Analyse scientifique
et technique d’une installation
U2 Préparation d’une réalisation
U31 Présentation d’un
dossier d’activité
U32 Intervention
préventive et corrective
U33 Réalisation d’une
tuyauterie de remplacement

Unités d'enseignement général

U12 Mathématiques et
sciences physiques
U13 Travaux pratiques
de sciences physiques
U4 Langue vivante 1
U51 Français
U52 Histoire-géographie
U6 Education artistique,
arts appliqués
U7 Education physique
et sportive
Unité facultative 1 : langue vivante 2
Unité facultative 2 : hygiène prévention-secourisme

Période de formation en milieu professionnel

16 semaines (formation en 2 ans)
22 semaines (formation en 3 ans)

Obtention du diplôme

Avoir obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à l'ensemble des unités.
Contrôle en cours de formation (CCF) et épreuves terminales.

DUT Génie thermique et énergie (22642+24154)

Niveau de qualification

Niveau 5 (Bac + 2, BTS, DUT)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Universités

Textes de références

Informations complémentaires

Programme Pédagogique National

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue
 

En contrat d'apprentissage

En contrat de professionnalisation

Admissibilité

Etre titulaire d'un bac ou diplôme équivalent

Modalités d'admission

Sur dossier (et éventuellement sur entretien) 

Jury

Enseignants et professionnels

Durée

2 ans

Connaissances générales

Mathématiques
Thermodynamique
Thermodynamique, énergie, environnement, enjeux énergie-climat
Mécanique des fluides
Acoustique
Communication, méthodologie, ouverture culturelle
Connaissance de l'entreprise, projet personnel et professionnel (PPP)
Langue : anglais

Connaissances techniques

Electricité
Informatique
Mécanique
Transferts thermiques
Propriétés des materiaux
Régulation
Combustion
Echangeurs
Maîtrise de l'énergie, énergies renouvelables
Développement de l'autonomie – études techniques et adaptation

locale

Connaissances professionnelles

Mesure, métrologie
Techniques du génie thermique
Bureau d'études
Automatisme et circuits
Thermique des locaux
Technologie des systèmes thermiques
Electrothermie
Traitement de l' air et thermique des locaux
Machines thermiques
Machines frigorifiques

Projet personnel et professionnel

Projet tutoré
Stage (10 semaines au moins)

Statut et accès

Corps des techniciens et techniciens supérieurs hospitaliers

Catégorie B
Grades
  • Technicien hospitalier (13 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 2ème classe (13 échelons)
  • Technicien supérieur hospitalier de 1ère classe (11 échelons)
Concours externe sur titres

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant une épreuve d'admissibilité sur titres et un entretien avec un jury.

 Conditions 
  • Etre titulaire d'un baccalauréat technologique ou d'un baccalauréat professionnel ou d'un diplôme au moins de niveau IV ou équivalent, sanctionnant une formation technico-professionnelle.

Quota : au moins 40 % du nombre total des places offertes aux deux concours (externe et interne).

Concours interne sur épreuves 

Ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination au niveau de chaque établissement ou commun à plusieurs établissements, comprenant des épreuves se rapportant à l'une des spécialités accomplies par les techniciens hospitaliers.

Conditions
  • Etre agent titulaire des fonctions publiques hospitalière, d'Etat, ou territoriale ou être militaire ou être agent en fonction dans une organisation internationale.
  • Justifier d'au moins 4 ans de services publics.

Quota : au moins 40 % du nombre total des places offertes aux deux concours (externe et interne).

Au choix, par inscription sur une liste d’aptitude

Liste établie dans chaque établissement après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers, des conducteurs ambulanciers et des dessinateurs. 
  • Compter au moins 9 ans de services publics.

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement.

par examen professionnel et inscription sur une liste d’aptitude

Liste établie dans chaque établissement après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

 Conditions
  • Etre membre des corps de la maîtrise ouvrière, des personnels ouvriers, des conducteurs ambulanciers et des dessinateurs. 
  • Compter au moins 7 ans de services publics.

Quota : 1/3 du nombre des titularisations et des nominations après détachement.

Examen professionnalise réservé sur épreuves (jusqu'au 13.03.2018)

Examen comportant une épreuve unique d’admissibilité et une épreuve orale d’admission fondée sur la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle des candidats.

Conditions
  • Remplir les conditions d'ancienneté fixées dans le décret n° 2013-121 du 6 février 2013.
Par détachement

Intégration dans le corps de détachement après 5 ans de services après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi classé dans la même catégorie et de niveau comparable.
Au grade d'agent chef de 1ère catégorie

Inscription au tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle

Condition
  • Etre agent chef de 2ème catégorie
  • Justifier d'au moins 2 ans d'ancienneté dans le 7ème échelon du grade et d'au moins 5 ans de services dans un corps, cadre d'emploi ou emploi de catégorie B.
Au grade d'agent chef de classe exceptionnelle

Inscription au tableau annuel d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire et sélection par voie d'examen.

Au grade de technicien supérieur hospitalier

Inscription sur une liste d'aptitude après sélection par un examen professionnel départemental

Conditions
  • Etre agent chef.

Quota : 1/3 des titularisations et nominations

OU

Par voie de concours interne

Conditions
  • Etre fonctionnaire et jusitfier d'au moins 3 ans de services publics.

Quota : 40% des postes à pourvoir

Exercice du métier

Spécificité
  • Administrateur(trice) GTC GTB
Diplômes préconisés
  • CAP, BEP
  • Bac ou Bac +2 thermique climatique
Relations professionnelles
  • Gestionnaire de maintenance pour les prises de désision
  • Responsables de maintenance des autres domaines pour l'uniformisation des processus et des procédures
  • Cadres de soins pour l'analyse des besoins
  • Prestataires extérieurs (entreprises, bureaux d'études, organismes de contrôle technique en lien avec l'activité)
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Entreprise industrielle
  • Société de services
Conditions
  • Possibilité de travail les fins de semaine et d'astreintes
  • Soumis aux variations saisonnières
  • Port d'équipements de protection (gants, chaussures de sécurité, ...)

  • Responsable d'atelier de plomberie
  • Responsable d'atelier thermique
  • Responsable d'atelier sanitaire