Guide
des métiers

Biostatisticien(ne)

Concevoir les méthodes des protocoles de recherche clinique, préparer puis réaliser les analyses statistiques des données de ces protocoles.

Référentiel

  • Conception et rédaction de documents techniques, relatifs au domaine d'activité
  • Établissement/actualisation et mise en oeuvre de procédures, protocoles, consignes, spécifiques à son domaine
  • Gestion et traitement des données/informations (recherche, recueil, analyse, priorisation, diffusion, classement, suivi)
  • Publication d'informations en interne/externe
  • Réalisation d'études et de travaux de recherche dans son domaine
  • Rédaction de comptes-rendus relatifs aux observations/aux interventions, dans son domaine d'activité
  • Traitement et analyse de l'information médicale : extraction, regroupement, représentation graphique
  • Veille spécifique à son domaine d'activité
  • Analyser des données, des tableaux de bord et justifier des résultats relatifs aux activités de son domaine
  • Analyser, traduire et formuler un besoin utilisateur en études de faisabilité, en solutions, en programmes
  • Choisir et utiliser des outils statistiques
  • Choisir une méthode, un moyen correspondant à son domaine de compétence
  • Elaborer, rédiger et exploiter des requêtes relatives à son domaine d'activité
  • Paramétrer des outils, logiciels, systèmes relevant de son domaine d'activité
  • Programmer dans différents environnements informatiques
  • Rédiger et mettre en forme des notes, documents et/ou rapports, relatifs à son domaine de compétence
  • Travailler en équipe pluridisciplinaire/en réseau
  • Utiliser les logiciels métier
  • Anglais scientifique (15214)
  • Biologie (12046)
  • Épidémiologie (43009)
  • Éthique et déontologie médicales (14220)
  • Logiciel dédié à la recherche clinique
  • Méthodes de recherche clinique (43001)
  • Réglementation relative à la recherche clinique
  • Statistiques (11017)
  • Vocabulaire médical (43426)

Formation

Master ou doctorat en statistique

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Diplôme d'ingénieur de l'ENSAI Filière Statistique pour les sciences de la vie

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information (ENSAI)

Valideur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale

Mathématiques, probabilités, statistique

Informatique
Économie, gestion et sciences sociales
Humanités (communication, langues étrangères, culture générale)

Master Sciences, technologies, santé Mention santé publique Spécialité biostatistique (11017+13038)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Université Paris-Sud 11

Valideur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale

Statistique appliquée à la recherche clinique 
Recherche clinique approfondie
Epidémiologie
Données censurées (étude de survie)
Statistique appliquée à la biologie
Analyse bayesienne des essais cliniques
Initiation à la génétique
Statistique et génome
Méthodes statistiques du marketing
Modèles linéaires (approfondissement)
Plans d’expériences
Variables catégorielles
Pratique de la régression, de la classification, des sondages, de la modélisation (GLM, PLS …)
Applications du Bootstrap 

Master Sciences, technologies, santé Mention mathématiques, biostatistiques Spécialité statistiques pour les sciences de la vie et de la santé Parcours Biostatistiques (11036+12054)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Université Montpellier 2

Valideur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue

1er semestre


Algèbre
Analyse Complexe
Analyse Fonctionnelle
Théorie des Nombres et Applications
Analyse Numérique
Statistique Paramétrique et Non Paramétrique
Modeles Linéaires
Réseaux et files d’attente
Fourier, Radon, Imagerie
Travail d’Etudes Approfondies (TEA)
Organisation et marchés
Gestion de projets
Comlplexité, Calculabilité, Algorithmique
Systèmes d’information et bases de données
Programmation par objet
Réseaux
Mécanique des fluides
Méthodes des éléments finis en mécanique
Théorie classique des champs
Electromagnétisme et optique 2  Anglais I


2ème semestre


Géométrie et Groupes Classiques
Analyse Variationnelle et EDP
Optimisation Numérique
Mathématiques Approfondies
Algèbre, Géométrie et Calcul
Mathématiques Financières pratiques
Statistique des Processus
Statistique Mathématique
Projet de Modélisation
Stage de Master 1
Statistique en Medecine et Sante publique
Problèmes NP-difficiles
Algorithmique géométrique
Algorithmes distribués
Comportements mécaniques couplés 1
E-marketing


3ème semestre


Apprentissage des outils informatiques du biostatisticien
Modèles paramétriques en biostatistique
Classification supervisée et non-supervisée
Modélisation stochastique en biologie
Méthodes multivariées d'analyse de données expérimentales
Modèles stochastiques appliqués en médecine
Théorie et pratique de la statistique bayésienne

Traitement de statistiques de données R ou SAS


4ème semestre


Stage Biostat M2
Statistique des évènements extrêmes
Statistiques spatiales
Méthodes de Monte-Carlo et algo. stochastiques
Modèles mixtes
Processus stochastiques en temps continu pour la modélisation en écologie
Processus et applications en médecine 

Master Professionnel Mention Mathématiques et applications, Ingénierie mathématique Spécialité Statistiques, Informatique, Techniques Numériques (11036)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Université Lyon 1

Valideur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale 

1er semestre


Analyse appliquée et EDP
Statitistiques paramétriques
Probabilités
Anglais des affaires
Logiciels scientifiques

2ème semestre


Probabilités 2


Séries chronologiques
Optimisation non-linéaire et contrôle optimal
Recherche opérationnelle et optimisation discrète
Systèmes dynamiques
Calcul scientifique
Analyse numérique et asymptomatique des EDP


3ème semestre


Statistique non-paramétrique et probabilités
Outils de développement informatique
Analyse des données, classification
Analyse des EDP et analyse numérique
Anglais pour l'industrie


4ème semestre


Stage en entreprise
Méthodes de Monte Carlo
Plans d'expériences
Théorie et pratique des enquêtes par sondage
Logiciels de statistique - Approche Poo
Méthodes numériques pour la dynamique des fluides
Ordre et structure hiérarchique
Signaux et communication
EDP et structures biologiques
Valeurs extrèmes et processus ponctuels
Outils stattistiques avancés
Introduction aux biomathématiques

Formation d'adaptation à l'emploi des ingénieurs hospitaliers

Certificateur

Ministère chargé de la santé

Valideur

Ecole des hautes études en santé publique (EHESP)

Textes de références

Voie d'accès au diplôme

Formation continue

Admissibilité

Formation statutaire préalable à la titularisation.

Durée

28 jours

Modules

1 -  Approche de l’hôpital et de son environnement

2 - Techniques hospitalières : gestion des risques et sûreté de fonctionnement

3 - Finances et outils de gestion

4 - Politiques et outils de l'achat public

5 - Techniques hospitalières : conduite et gestion de projets hospitaliers du domaine technique et médico-technique

6 - Gestion des ressources humaines

7 - L’ingénieur dans les enjeux de négociation interne de l’hôpital (unités d’enseignement basées sur des mises en situation et jeux de rôles).

Statut et accès

Corps des ingénieurs hospitaliers de la FPH et de l'AP-HP

Catégorie A
Grades
  • Ingénieur hospitalier (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier principal (9 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe normale (10 échelons)
  • Ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle (7 échelons)
  • Ingénieur général hospitalier, par détachement (3 échelons)

 

Concours sur titres

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Condition
  • Etre titulaire d’un des titres ou diplômes figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la santé ou d'un diplôme équivalent reconnu par le décret n°2007-196 du 13 février 2007.
Concours sur épreuves

Organisé au niveau régional.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Conditions
  • Etre fonctionnaire ou agent en fonction dans les établissements mentionnés à l'article 2 de la loi du 9 janvier 1986, ainsi qu'à ceux de l'Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements public à caractère administratif.
  • Jusitifier d'au moins 3 ans de services effectifs dans un corps, cadre d'emploi ou emploi classé dans la catégorie B.
Inscription sur une liste d’aptitude

Après examen professionnel au niveau régional.

Conditions
  • Etre technicien hospitalier ou technicien supérieur hospitalier et justifier d'au moins 10 ans de services effectifs dans le corps.

OU

  • Etre technicien supérieur hospitalier de 1ère ou 2ème classe et justifier d'au moins 8 ans de services effectifs dans leur corps.

Quota : tiers des titularisations et détachements.

Détachement

Possibilité d'intégration dans le corps de détachement après 3 ans et avis de la commission administrative paritaire du corps d'accueil.

Condition
  • Etre fonctionnaire dans un corps ou cadre d’emploi de catégorie A et de niveau comparable.
Au grade d'ingénieur hospitalier principal

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents

Conditions
  • Justifier d'au moins 6 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.
Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe normale
  • Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel
Conditions
  • Justifier d'au moins 12 ans de services effectifs en tant qu'ingénieur hospitalier.

Quota : 50% de l'effectif au plan local

Au grade d'ingénieur hospitalier en chef de classe exceptionnelle

Au choix par inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire après une sélection par examen professionnel

Conditions
  • Justifier d'au moins 1 an d'ancienneté dans le 4ème échelon et de 4 ans de services effectifs dans le grade.
Emploi d'ingénieur général hospitalier

Par voie de détachement pour une durée de 5 ans renouvelable.

Conditions
  • Etre ingénieur hospitalier en chef de classe normale ou de classe exceptionnelle et avoir atteint un indice brut de rémunération au moins égal à celui du 7ème échelon de la classe normale.

Exercice du métier

Spécificités

 

  • Méthodologiste
  • Coordonnateur biostatistique
Relations professionnelles
  • Médecins investigateurs pour la conception du projet et l'analyse des données
  • Coordinateur d'etudes cliniques pour la sélection et le recueil des données
  • Gestionnaires de données biomédicales pour la gestion et le traitement des données
Structures
  • Unité de recherche scientifique
  • Organisme public ou parapublic
  • Laboratoire pharmaceutique
  • Cabinet d'études et de conseil
  • CRO (Contact Research Organization)
  • Chargé(e) de l'exploitation et de l'analyse des données cliniques
  • Ingénieur(e) en biostatistique