Guide
des métiers

Conseiller(ère) en génétique

Conseiller les patients ou leurs familles concernés par une affection génétique, qu'ils en soient atteints ou susceptibles de l'être ou de la transmettre.
Leur apporter les informations appropriées pour leur permettre de prendre des décisions éclairées et les accompagner tout au long de leur parcours en assurant leur suivi médico-social et psychologique.
Exercer sous la responsabilité d'un médecin généticien et sur prescription médicale.

 

Niveau de qualification minimum
Niveau 7 (Master)
Code métier
Télécharger la fiche métier

Référentiel

  • Accueil des patients et des familles dans son domaine d'activité
  • Actions de formation en conseil génétique des étudiants sous la responsabilité de l'équipe pédagogique.
  • Bilan clinique d'un patient, spécifique au domaine (données médicales, examens complémentaires, travail de synthèse...)
  • Conduite d'entretien: écoute, recueil et délivrance d'informations en matière de dépistage, de prise en charge et de prévention, Informations sur le consentement aux analyses
  • Conseil, aide à la décision et information à la personne et à son entourage
  • Gestion et traitement des données/informations (recherche, recueil, analyse, priorisation, diffusion, classement, suivi)
  • Organisation de la prise en charge des personnes, prescrite par le médecin généticien: planification des examens complémentaires et consultations, coordination des intervenants internes et externes, secteur associatif...
  • Recueil d'informations sur les pathologies, les facteurs de risque (réalisation d'enquêtes familiales et d'arbre généalogique) auprès des individus eux-mêmes ou dans les dossiers médicaux
  • Rédaction de comptes-rendus relatifs aux observations/aux interventions, dans son domaine d'activité
  • Rédaction et mise à jour du dossier patient
  • Veille et recherche professionnelle
  • Accueillir, accompagner et informer la personne et sa famille au long de son parcours de soins
  • Adapter son comportement, sa pratique professionnelle à des situations critiques / particulières, dans son domaine de compétence
  • Créer et développer une relation de confiance et d'aide avec le patient et/ou la personne accueillie et / ou son entourage
  • Evaluer une situation à risque dans le domaine de la génétique et de la médecine prédictive (y compris les risques durant la grossesse, le DPN/DPI : diagnostic prénatal et diagnostic pré implantatoire)
  • Gérer et transmettre les données et utiliser les systèmes d'information
  • Identifier les informations communicables à autrui en respectant le secret professionnel
  • Informer et former des professionnels et des personnes en formation
  • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques
  • Travailler en équipe pluridisciplinaire/en réseau
  • Biologie (12046)
  • Communication et relation d'aide (44021)
  • Éthique et déontologie médicales (14220)
  • Génétique (12049)
  • Médicales générales et/ ou scientifiques (43054)
  • Méthodes de recherche clinique (43001)
  • Pharmacologie (11541)
  • Qualité (31354)
  • Sciences humaines (14254)

Formation

Master professionnel Mention pathologie humaine Spécialité "Conseil en génétique et en médecine prédictive" (12049+43090)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Ministère de la Santé et des Sports

Valideur

Université

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale ou continue

Admissibilité

Etre titulaire d'un diplôme au moins équivalent à une licence dans les filières suivantes :

  • Professions paramédicales (infirmiers, psychologues, kinésithérapeutes)
  • Professions scientifiques (domaines de la biologie et la génétique humaine)
  • Professions médicales (médecins, pharmaciens, dentistes, sages-femmes, étudiants ayant validé la troisième année médecine, de pharmacie ou d’école dentaire)
  • Autres : assistants ou techniciens de recherche clinique (ARC - TRC), assistantes sociales.

Modalités d'admission

Sur dossier et entretien.

Jury

Les enseignants responsables de la formation

Master 1

Tronc commun (6 modules obligatoires à 6 ECTS, soit 36 ECTS)

  • Génétique formelle, génétique des populations, calcul de risque
  • Bases de génétique humaine, moléculaires et médicales
  • Diagnostic prénatal
  • Oncogénétique
  • Relation soignant-personne - approche individuelle et collective 1 (3 ECTS) : Bases de l ‘épidémiologie, enquêtes, mesures du risque
  • Relation soignant-personne - approche individuelle et collective 2 (3 ECTS) : Psychologie de la relation de soins
  • Ethique et aspects légaux en génétique et médecine prédictive

+ 1 stage dans un service validant la spécialité de génétique et/ou reconnu et financé par le Ministère de la Santé dans le cadre des réseaux de pathologies génétiques (5 semaines à 9 ECTS)

Approfondissement et spécialisation

Choisir 1 module ou 2 1/2 modules (6 ECTS)

  • Atelier de génomique et génétique hospitalière (3 ECTS)
  • Qualité, risques et environnement en santé – Module 1 (6 ECTS) : Piloter les processus en établissement de santé, Maîtrise de la rédaction documentaire, Construction d’indicateurs et de tableaux de bord, Audit interne de conformité et d’efficacité
  • Qualité, risques et environnement en santé – Module 2 (6 ECTS) : La gestion prévisionnelle des risques, Le management de la qualité ou méthodologie de l’EPP, Construction, analyse et rendu d’un questionnaire de satisfaction.
  • Bases de l’Oncogénèse (3 ECTS)
  • Susceptibilité aux maladies infectieuses et parasitaires (3 ECTS)
  • Biostastistiques (3 ECTS)/Bioinformatique (3 ECTS)
  • Méthodologie de la prévention (6 ECTS)
  • Prévention universelle éducation pour la santé (6 ECTS)
  • Organisation de la sécurité sociale (6 ECTS)
  • Méthodes statistiques de base et applications (6 ECTS)
  • Fondements de l’éthique médicale
  • Ethique et pratique médicales
  • Ethique biomédicale et science des religions
  • Approches philosophiques de l’éthique médicale

Ou un autre module (ou 1/2 modules) en fonction du projet professionnel ou du cursus initial après acceptation par le comité de pilotage de la spécialité

1 stage d’approfondissement (5 semaines à 9 ECTS)

Master 2

Tronc commun (3 modules à 6 ECTS et 1/2 module obligatoires à 3 ECTS, soit 21 ECTS) :

  • Fondamentaux en psychologie (6 ECTS)
  • Neurogénétique et pathologies sensorielles (6 ECTS)
  • Génétique pédiatrique et grandes pathologies (6 ECTS)
  • Endocrinologie, diabète, maladies métaboliques et nutrition (3 ECTS)

1 stage dans un service validant la spécialité de génétique et/ou reconnu et financé par le Ministère de la Santé dans le cadre des réseaux de pathologies génétiques (8 semaines à 12 ECTS)

Approfondissement et spécialisation
Choisir des modules ou des 1/2 modules pour obtenir 9 ECTS (ex : 1 module et 1/2 module)

  • Bases de l’hérédité polyfactorielle (3 ECTS)
  • Cytogénétique (3 ECTS)  
  • Atelier de génomique et génétique hospitalière (3 ECTS)
  • Qualité, risques et environnement en santé – Module 1 (6 ECTS) : Piloter les processus en établissement de santé, Maîtrise de la rédaction documentaire, Construction d’indicateurs et de tableaux de bord, Audit interne de conformité et d’efficacité 
  • Qualité, risques et environnement en santé – Module 2 (6 ECTS) : La gestion prévisionnelle des risques, Le management de la qualité ou méthodologie de l’EPP, Construction, analyse et rendu d’un questionnaire de satisfaction.
  • Bases de l’Oncogénèse (3 ECTS)
  • Susceptibilité aux maladies infectieuses et parasitaires (3 ECTS)
  • Mécanismes de survenue des maladies génétiques constitutionnelles (3 ECTS)
  • Approche thérapeutique des maladies génétiques (3 ECTS)
  • Biostastistiques (3 ECTS)/Bioinformatique (3 ECTS)
  • Méthodologie de la prévention (6 ECTS)
  • Prévention universelle éducation pour la santé (6 ECTS)
  • Organisation de la sécurité sociale (6 ECTS)
  • Méthodes statistiques de base et applications (6 ECTS)
  • Fondements de l’éthique médicale
  • Ethique et pratique médicales
  • Ethique biomédicale et science des religions
  • Approches philosophiques de l’éthique médicale

Ou un autre module (ou 1/2 modules) en fonction du projet professionnel ou du cursus initial après acceptation par le comité de pilotage de la spécialité

1 stage d’approfondissement (8 semaines : 12 ECTS).

1 stage de spécialisation (au moins 2 semaines à 6 ECTS) en fonction du projet professionnel et après favorable du comité pédagogique).

Allègements / dispenses

Possibilité d'accéder au Master 2, après avis de la commission pédagogique de la spécialité, pour :

  • les étudiants issus d’une formation scientifique ou dans le domaine de la santé (sciences biologiques, pharmacie, dentaire) ayant validé un M1 de génétique humaine ET ayant au moins 2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la génétique clinique et/ou du handicap
  • les étudiants issus des filières de santé (sage –femme) ayant au moins 2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la génétique et/ou du handicap ET justifiant d’une formation en génétique de niveau M1.

Obtention du diplôme

Capitalisation de 120 ECTS

Statut et accès

Contractuel de catégorie A (ingénieur)

Exercice du métier

Prérequis
  • Diplôme de conseiller en génétique ou autorisation d'exercice de la profession de conseiller en génétique selon l'arrêté du 10 avril 2008.
  • Exercice sur prescription médicale sous la responsabilité d'un médecin qualifié en génétique et par délégation de celui-ci.
Relations professionnelles
  • Médecins généticiens et d'autres spécialités (pédiatres, gynéco-obstétriciens, neurologues, radiodiagnostic et imagerie, foetopathologistes), biologistes, sages-femmes, psychologues, professions paramédicales, bio informaticiens, assistants sociaux pour la prise en charge du patient.
  • Secrétaires médicales pour la gestion des dossiers des patients.
Structures
  • Etablissement de soins (hôpital, clinique)
  • Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal

Mobilité