Guide
des métiers

Manipulateur(trice) en électro-radiologie médicale (MERM)

Réaliser des actes relevant de l'imagerie médicale, de la médecine nucléaire, des explorations fonctionnelles et de la radiothérapie qui concourent à la prévention, au dépistage, au diagnostic, au traitement et à la recherche.
Niveau de qualification minimum
Niveau 6 (Licence)
Code métier
Télécharger la fiche métier

Référentiel

  • Accueil de la personne soignée et recueil des données
  • Contrôle et gestion des matériels, dispositifs médicaux et produits
  • Établissement/actualisation, organisation et mise en oeuvre de processus, procédures, protocoles, consignes, spécifiques à son domaine d'activité
  • Exploitation, gestion et transfert des données et images
  • Formation et information des professionnels et étudiants
  • Information de la personne soignée et mise en oeuvre des soins dans le cadre de la continuité des soins
  • Mise en oeuvre des mesures de radioprotection
  • Mise en oeuvre des mesures liées à la qualité et à la prévention des risques
  • Organisation des activités et gestion des ressources
  • Réalisation de soins à visée diagnostique et thérapeutique dans le champ de l'imagerie, la médecine nucléaire, la radiothérapie et les explorations fonctionnelles
  • Veille et recherche professionnelle
  • Analyser la situation clinique de la personne et déterminer les modalités des soins à réaliser
  • Conduire une relation avec la personne soignée
  • Evaluer, améliorer ses pratiques professionnelles. Analyser et adapter sa pratique professionnelle en regard de l'évolution des recommandations
  • Gérer les informations liées à la réalisation des soins à visée diagnostique et thérapeutique
  • Informer et former des professionnels et des personnes en formation
  • Mettre en oeuvre les normes et principes de qualité, d'hygiène et de sécurité pour assurer la qualité des soins
  • Mettre en oeuvre les règles et les pratiques de radioprotection des personnes soignées, des personnels et du public
  • Mettre en oeuvre les règles et les pratiques de radioprotection des personnes soignées, des personnels et du public
  • Organiser les activités et coopérer avec les différents acteurs
  • Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques
  • Communication et relation d'aide (44021)
  • Éthique et déontologie professionnelles (14220)
  • Hygiène hospitalière et Prévention des infections nosocomiales (43403)
  • Logiciel dédié en électroradiologie médicale (43497)
  • Logiciel dédié en radiothérapie (43039)
  • Matériel et équipement d'imagerie (43061)
  • Médicales générales et/ ou scientifiques (43054)
  • Méthodes de recherche en soins (43001)
  • Pharmacologie (11541)
  • Physique (11454)
  • Qualité (31354)
  • Radioprotection (24121)
  • Santé publique (13038)
  • Sciences humaines (14254)
  • Technologies de l'information et de la communication (NTIC) (46262)

Formation

Diplôme d'Etat manipulateur d'électroradiologie médicale (DEMER) (43497)

Niveau de qualification

Niveau 6 (Licence)

Certificateur

Ministère des Affaires sociales et de la santé

Valideur

Direction régionale de la Jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue

Admissibilité

Etre agé(e) d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission
Etre titulaire du baccalauréat français ou d’un titre équivalent, ou d’une attestation de réussite à l’examen spécial d’entrée à l’Université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires. Certains instituent recrutent après une première année commune aux études de santé (PACES)

Modalités d'admission

Une épreuve de biologie (1 h 30, notée sur 20)   
Une épreuve de physique-chimie, (1 h 30, notée sur 20).   
Le programme de ces deux épreuves est celui de première et terminale scientifique.   
Les Instituts peuvent organiser une épreuve complémentaire, tests psychotechniques ou entretien.   
Les candidats sont admis en fonction de leur rang de classement, la note de zéro étant éliminatoire.   
Attention : le concours est très sélectif ! 

Jury

Le jury d’attribution du diplôme d’État comprend :

  • Le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale ou son représentant, président ;
  •  Le directeur général de l’ARS ou son représentant ;
  • Un directeur d’un institut de formation de manipulateur d’électroradiologie médicale titulaire d’un diplôme autorisant l’exercice de la profession ou un coordonnateur de la formation de manipulateur d’électroradiologie médicale titulaire d’un diplôme autorisant l’exercice de la profession ;
  • Un directeur de soins ou un cadre de santé titulaire d’un diplôme autorisant l’exercice de la profession de manipulateur d’électroradiologie médicale ;
  • Deux enseignants d’instituts de formation de manipulateur d’électroradiologie médicale ;
  • Deux manipulateurs d’électroradiologie médicale en exercice depuis au moins trois ans ; au moins l’un d’entre eux est titulaire d’un diplôme de cadre de santé ;
  • Trois médecins de spécialités différentes, dont un conseiller scientifique d’un institut de formation de manipulateur d’électroradiologie médicale ;
  • Un enseignant-chercheur participant à la formation.

VAE (Validation des Acquis de l'Experience)

Pas de VAE

Durée (à compter de la rentrée 2012)
3 ans, soit 6 semaines de 20 semaines chacun (LMD).
 

Les enseignements comprennent :
- une formation théorique de 2 100 heures, sous la forme de cours magistraux (1 041 heures) et de travaux dirigés (769 heures) et de travail personnel guidé (290 heures) ;
- une formation clinique de 2 100 heures (stages)
Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures.

Le référentiel de formation du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie est constitué de 6 domaines de formation composés de 57 unités d'enseignement (UE). (Voir détail dans l’annexe III de l’arrêté du 14 juin 2012)
1. Sciences humaines, sociales et droit.
2. Sciences de la matière et de la vie et sciences médicales.
3. Sciences et techniques, fondements et méthodes en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique,
radiothérapie et explorations fonctionnelles.
4. Sciences et techniques, interventions en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique,
radiothérapie et explorations fonctionnelles.
5. Outils et méthodes de travail.
6. Intégration des savoirs et posture professionnelle.

Les stages ont une durée de 60 semaines, soit 2 100 heures pour les 3 ans, sur la base de 1 semaine = 35 heures.
Durée des stages pour la première année :
14 semaines, soit 6 semaines en S1 et 8 semaines en S2.
Durée des stages pour la deuxième année :
20 semaines, soit 8 semaines en S3 et 12 semaines en S4.
Durée des stages pour la troisième année :
26 semaines, soit 12 semaines en S5 et 14 semaines en S6.
 

 

Allègements / dispenses

Peuvent se voir dispensés des épreuves d’admission et de la validation d’une partie des unités d’enseignement de la 1è et de la 2è années d'études, les personnes titulaires soit :

  • d’un des diplômes mentionnés aux titres Ier à VII du livre III de la quatrième partie du code de la santé publique
  • du diplôme d'Etat de sage-femme
  • d'une licence
  • ou ayant validé les quatre premiers semestres des études en vue du diplôme de formation générale en sciences médicales

Obtention du diplôme

Les enseignements semestriels donnent lieu à deux sessions d’examen. La seconde session concerne les rattrapages des deux semestres précédents.
- Le passage de 1ère en 2è année s’effectue par la validation des semestres 1 et 2, ou par la validation d’un semestre complet, ou encore par la validation des unités d’enseignement et des stages représentant au moins 48 crédits, répartis sur les deux semestres de formation.

- Le passage de 2è en 3è année s’effectue par :
-la validation des semestres 1, 2, 3 et 4 ou par la validation des semestres 1 et 2 et d’un des deux semestres 3 et 4, ou encore par la validation des deux premiers semestres et la validation des unités d’enseignement et des stages représentant 48 à 60 crédits répartis sur les semestres 3 et 4 ;
-l’acquisition de l’ensemble des éléments des compétences 1 et 6 et de la moitié au moins des éléments des compétences 2, 3, 4 et 5 sur la base des critères d’évaluation définis dans le référentiel de compétences et mentionnés dans le portfolio de l’étudiant.
 

Les étudiants ayant validé les cinq premiers semestres de formation et ayant effectué la totalité des épreuves et des stages prévus pour la validation du semestre 6 sont autorisés à se présenter devant le jury régional d’attribution du diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale.
Le jury d’attribution du diplôme d’État se prononce au vu de l’ensemble du dossier de l’étudiant.
Le dossier comporte :
-la validation de l’ensemble des unités d’enseignement, dont les unités d’intégration ;
-la validation de l’acquisition de l’ensemble des compétences en situation ;
-la validation des actes, activités ou techniques réalisés en situation réelle ou simulée.
Les candidats ayant acquis l’ensemble des connaissances et des compétences sont déclarés reçus au diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale et obtiennent les 180 crédits ECTS.
 

DTSIMRT - Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique (43061+43497)

Niveau de qualification

Niveau 6 (Licence)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Universités

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale
Formation continue (diplôme éligible dans le cadre des études promotionnelles pour les agents de la FPH)
Apprentissage
 

Admissibilité

Etre titulaire :
du baccalauréat ou d'un diplôme reconnu équivalent
ou d’un brevet de technicien
ou d’un diplôme classé au niveau IV du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

 

Modalités d'admission

Organisées par le chef d'établissement sur avis d'une commission d'admission

Jury

Le jury d’attribution du diplôme est nommé par le recteur. Il est présidé par un enseignant-chercheur. Il comprend, outre son président :

  • un inspecteur d'académie inspecteur pédagogique régional ;
  • un représentant de l'agence régionale de santé ;
  • au moins deux enseignants, dont un enseignant-chercheur et un enseignant de l'établissement ;
  • un directeur de soins ou un cadre de santé titulaire d'un diplôme autorisant l'exercice de la profession de manipulateur d'électroradiologie médicale ;
  • au moins un manipulateur d'électroradiologie médicale en exercice depuis au moins trois ans ;
  • au moins un médecin

 

VAE (Validation des Acquis de l'Experience)

Pas de VAE

Durée (à compter de la rentrée 2012)
3 ans, soit 6 semestres (LMD)

Programme :
Les enseignements comprennent :
- une formation théorique de 2 100 heures, sous la forme de cours magistraux (1 041 heures) et de travaux dirigés (769 heures) et de travail personnel guidé (290 heures) ;
- une formation clinique de 2 100 heures (stages)
Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures
 

Le référentiel de formation du diplôme est constitué de 6 domaines de formation composés de 57 unités d'enseignement (UE). (Voir détail dans l’annexe III de l’arrêté du 24 août 2012)
1. Sciences humaines, sociales et droit.
2. Sciences de la matière et de la vie et sciences médicales.
3. Sciences et techniques, fondements et méthodes en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique,
radiothérapie et explorations fonctionnelles.
4. Sciences et techniques, interventions en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique,
radiothérapie et explorations fonctionnelles.
5. Outils et méthodes de travail.
6. Intégration des savoirs et posture professionnelle.

 

Les stages ont une durée de 60 semaines, soit 2 100 heures pour les 3 ans, sur la base de 1 semaine = 35 heures.
Durée des stages pour la première année :
14 semaines, soit 6 semaines en S1 et 8 semaines en S2.
Durée des stages pour la deuxième année :
20 semaines, soit 8 semaines en S3 et 12 semaines en S4.
Durée des stages pour la troisième année :
26 semaines, soit 12 semaines en S5 et 14 semaines en S6.

Obtention du diplôme

- Le passage de 1ère en 2è année s’effectue par la validation des semestres 1 et 2,
- Le passage de 2è en 3è année s’effectue par la validation des semestres 1, 2, 3 et 4
L’évaluation des connaissances et des compétences est réalisée à l’issue de chaque semestre soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par une combinaison entre ces deux modalités. Le jury se prononce sur la validation de chaque semestre.

Le diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique est délivré par le recteur, après délibération du jury. Les candidats reçus obtiennent 180 crédits ECTS.
 

Statut et accès

Corps des manipulateurs d'électroradiologie médicale

Catégorie A (a compter du 1er septembre 2017)
Grades
  • Manipulateur en électroradiologie médicale de classe normale (11 échelons)
  • Manipulateur en électroradiologie médicale de classe supérieure (10 échelons) 
Concours sur titres

Organisé au niveau de l’établissement.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Conditions
  • Etre titulaire du diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie ou du brevet de technicien supérieur d'électroradiologie médicale ou du diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique, ou d'une autorisation d'exercer la profession de manipulateur en électroradiologie médicale.
Promotion professionnelle

Dispositif des études promotionnelles pour préparer le DE de manipulateur d’électroradiologie médicale ou le DTS en imagerie médicale et radiologie thérapeutique (hors financement FMEP)

Conditions
  • Réussite à l'entrée en centre de formation.
  • Accord de prise en charge par l'établissement employeur.
  • Contrat d'engagement de servir dans un établissement de la FPH d'une durée égale au triple de celle de la formation dans la limite de 5 ans à compter de l'obtention du diplôme.
Détachement et intégration directe

Possibilité d'intégration après détachement sur avis de la commission administrative paritaire compétente.

Conditions
  • Appartenir à un corps ou cadre d'emploi de catégorie A.
  • Justifier du titre requis pour l’accès à ce corps.
Ressortissants européens

Justifier d’un titre et/ou d’une expérience professionnelle permettant l’exercice de la profession sur autorisation de l’autorité compétente et sous réserve de mesure de compensation, si les qualifications professionnelles attestées font apparaître des différences substantielles.

Au grade de manipulateur d’électroradiologie médicale de classe supérieure

Au choix par inscription au tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle et des acquis de l'expérience professionnelle des agents.

Conditions
  • Etre parvenu au 5ème échelon du grade de manipulateur d’électroradiologie médicale de classe normale.
  • Compter au moins 10 ans de services effectifs dans le corps.
Cadre de santé

Concours interne sur titres

Conditions
  • Compter au moins 5 ans de services effectifs dans un ou plusieurs des corps des personnels infirmiers, de rééducation ou médico-techniques.
  • Etre titulaire du diplôme de cadre de santé (ou de certificats équivalents).

Exercice du métier

Prérequis
  • Etre titulaire du DE de manipulateur d'électroradiologie médicale ou du DTS en imagerie médicale et radiologie thérapeutique.
  • ExercIce sur prescription médicale et sous la responsabilité et la surveillance d'un médecin.

Code de la santé publique : Article R4351-1

Spécificités
  • En radioprotection
  • Technicien(ne) du sommeil
Relations professionnelles
  • Médecin pour le choix du protocole, l'ajustement et l'interprétation de l'examen,
  • Secrétariat pour gérer le circuit patient
  • Responsable des réseaux d'imagerie médicale pour les transferts d'images
  • Brancardiers et ambulanciers pour le transport et l'installation des patients
  • Unité de soins pour la prestation d'actes,
  • Service de maintenance pour le suivi technique des appareils
  • Ingénieur biomédical et radiophysicien médical pour la mise en oeuvre des traitements
Structures
  • Etablissement de soins publics ou privés (services de radiologie, de radiothérapie, de médecine nucléaire)
  • Cabinet médical de radiologie
Conditions
  • Travail en zone contrôlée
  • Horaires fractionnés, travail en fin de semaine, les jours fériés ou de nuit
  • Astreintes ou gardes en milieu hospitalier
  • Risques liés à l'exposition aux radiations ionisantes et aux produits toxiques
  • Station debout prolongée et exposition à la lumière artificielle
  • Respect des normes internationales de radioprotection
  • Manipulateur en radiologie
  • Manipulateur en radiologie médicale