Guide
des métiers

Sage-femme*

* Fiche métier supprimée dans le Répertoire des métiers de la FPH (mars 2015).

Accompagner la femme ou le couple avant, pendant et après la naissance, diagnostiquer et pratiquer le suivi de la grossesse, l'accouchement et les soins post-nataux, le suivi et les soins du nouveau-né (jusqu'à 28 jours de vie), tant sur le plan médical, que psychologique et social.

Référentiel

  • Accueil des personnes (patients, usagers, familles,..)
  • Bilan clinique d’un patient, spécifique au domaine (entretien/examen, recueil d’information, travail de synthèse, restitution...)
  • Formation de personnes aux techniques et procédures de son domaine, et à leur application
  • Gestion des stocks de produits, de matériels, dans son domaine (saisie, suivi, contrôle, relance commandes)
  • Organisation, animation et suivi d’activités spécifiques au domaine d’activité
  • Rédaction d’actes, de documents ou notes juridiques/réglementaires
  • Surveillance de l’état de santé des personnes (patients, enfants,...), dans son domaine d'intervention
  • Tenue à jour des données/des fichiers relatifs au domaine d’activité
  • Élaboration et mise en place de suivi des plans et actions de prévention
  • Conseil et éducation thérapeutiques, relatifs à son domaine d’activité
  • Pratique l’accouchement normal
  • Accueillir et orienter des personnes, des groupes, des publics
  • Adapter son comportement, sa pratique professionnelle à des situations critiques, dans son domaine de compétence
  • Analyser/évaluer la situation clinique d’une personne, d’un groupe de personnes, relative à son domaine de compétence
  • Analyser, synthétiser des informations permettant la prise en charge de la personne soignée et la continuité des soins
  • Choisir et mettre en oeuvre les techniques et pratiques adaptées au patient, au regard de son métier/sa spécialité
  • Éduquer, conseiller le patient et son entourage dans le cadre du projet de soins
  • Élaborer et formaliser un diagnostic santé de la personne, relatif à son domaine de compétence
  • Évaluer et traiter la douleur des patients
  • Identifier/analyser des situations d’urgence spécifiques à son domaine de compétence et définir les définir les actions
  • Identifier les informations communicables à autrui en respectant le secret professionnel
  • Gynécologie-obstétrique-néonatalogie (43083)
  • Pédiatrie (43069)
  • Pharmacologie (11541)
  • Échographie (43061)
  • Éthique et déontologie médicales (14220)
  • Santé publique (13038)
  • Psychologie générale (14454)
  • Rééducation périnéale (43472)
  • Communication et relation d'aide (44021)

Formation

Diplôme d'Etat de sage-femme (43092)

Niveau de qualification

Niveau 7 (Master)

Certificateur

Ministère du travail, de l'emploi et de la santé

Valideur

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS)

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale et continue

Admissibilité

Etre titulaire du baccalauréat (S de préférence)
Ou du Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) option Sciences seulement.
Ou du Titre français ou étranger admis en dispense ou en équivalence du baccalauréat.

Modalités d'admission

Avoir validé en rang utile la Première Année des Études de Santé (PAES).
Numerus clausus : 30 étudiants par an

Jury

Nommé par le directeur de l’école, il comprend :

  • le médecin directeur de l'enseignement ou le directeur de l'école de cadres de sages-femmes président
  • une sage-femme titulaire du certificat cadre sage-femme enseignant depuis au moins trois ans dans une école de cadres de sages-femmes ou tout autre établissement agréé pour la formation préparant au diplôme d'Etat de sage-femme
  • une sage-femme titulaire du certificat cadre sage-femme exerçant depuis au moins trois ans des fonctions d'encadrement dans un service
  • un membre de la direction des établissements mentionnés au 1° de l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 modifiée, régi par le décret n° 2002-232 du 13 mars 2002 (art. 3)
  • un médecin hospitalier
  • un enseignant relevant du ministère chargé de l'enseignement supérieur.

Durée

4 ans (2 phases de 2 années chacune)

1ère phase

Enseignement théorique (27 semaines, 1040 h) : exercice de la profession (obstétrique, gynécologie, pédiatrie) et culture médicale (anatomie, santé publique, pathologie et démarche clinique)
Enseignement clinique (54 semaines, 2160 h) : stages, gardes, groupe de raisonnement clinique.

2ème phase

Enseignement théorique (24 semaines, 780 h) : obstétrique, pédiatrie/néonatologie, gynécologie, anesthésie réanimation de l'adulte, pharmacologie, sciences humaines et sociales, droit et législation, psychiatrie/psychopathologie, santé publique, recherche.
Enseignement clinique (51 semaines, 2040 h)


 

Obtention du diplôme

Passage en 2ème phase

Contrôle continu et un examen final (épreuves écrites et orales) portant sur l'exercice de la profession.

Passage en 3ème année

Contrôle continu

Validation de la formation

(fin 4ème année) Contrôle continu portant sur la culture médicale Contrôle continu et examen final portant sur l'exercice de la profession (épreuves écrites, orales, et une épreuve clinique) Mémoire, soutenu lors de l'examen final, portant sur un sujet en lien avec la profession.

Diplôme de formation générale en sciences maïeutiques (43092)

Niveau de qualification

Niveau 6 (Licence)

Certificateur

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Valideur

Universités habilitées

Informations complémentaires

Formation ouverte à compter de l'année universitaire 2011-2012.
 

Voie d'accès au diplôme

Formation initiale en lien avec la première année commune aux études de santé (PACS)

Formation dispensée dans les écoles de sages-femmes ou les universités habilités. Ce diplôme sanctionne la première partie des études en vue du diplôme d'Etat de sage-femme.Les 2 premiers semestres de la formation correspondent à la première année commune aux études de santé.

Les enseignements comprennent des enseignements théoriques, méthodologiques, appliqués et pratiques et l'accomplissement de stages. Ils associent les unités d'enseignement du tronc commun (entre 80 et 90 % du total des enseignements), des unités d'enseignement librement choisies par l'étudiant ou des unités d'enseignement libres. La mutualisation des enseignements entre les filières de la première année commune aux études de santé est favorisée.

I- Unités d'enseignement du tronc commun (formation théorique) : Santé, société, humanité (Psychologie, anthropologie médicale, éthique, droit et législation) ; Santé publique, démarche de recherche ; Séméiologie générale  ; Tissu sanguin et système immunitaire ; Agents infectieux, hygiène Hormonologie - reproduction ; Génétique médicale ; Appareil cardio-respiratoire ; Rein et voies urinaires ; Obstétrique, maïeutique  ; Gynécologie. Apprentissages cliniques : Séméiologie ; Démarche clinique ; Gestes techniques ; Suivis prénatal, pernatal et postnatal.

 II - Unités d'enseignement librement choisies et unités d'enseignement libres, de 3 types : Des UE dont l'objectif est d'approfondir certaines des connaissances acquises dans le cadre du tronc commun, des UE de formation à la recherche, des UE dans des disciplines non strictement médicales.

Obtention du diplôme

Les modalités de contrôle des connaissances sont définies par les instances compétentes des structures de formation. Aptitudes et acquisition des connaissances appréciées chaque semestre soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit en combinant les 2 modalités

Validation des unités d'enseignement permettant l'acquisition des crédits européens correspondants, sur la base de 30 crédits pour l'ensemble des UE d'un semestre. La validation des 6 semestres de formation correspond à 180 crédits européens et au niveau licence.

Statut et accès

Corps des sages-femmes des hôpitaux

Catégorie A
Grades
  • Sage-femme des hôpitaux du premier grade (10 échelons)
  • Sage-femme des hôpitaux du second grade (10 échelons)

Les sages-femmes des hôpitaux relèvent de la direction chargée du personnel médical pour la gestion de leur affectation et de leur carrière.

Concours sur titres

Organisé au niveau de l’établissement.

Avis affiché dans les locaux de l'établissement, de l'ARS et de la préfecture de département, et publié sur le site Internet des ARS.

Condition
  • Etre titulaire du diplôme d’Etat de sage-femme ou d’une autorisation d’exercer la profession de sage-femme délivrée par le Ministère chargé de la Santé.
Promotion professionnelle

Dispositif des études promotionnelles pour préparer le DE sage-femme.

Conditions
  • Réussite à l'entrée en école de sages-femmes.
  • Accord de prise en charge de la part de l'établissement employeur
  • Contrat d'engagement de servir dans un établissement de la FPH d'une durée égale au triple de celle de la formation dans la limite de 5 ans à compter de l'obtention du diplôme.
Détachement

Possibilité d'intégration dans le corps de détachement sur demande et après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Condition
  • Avoir un indice égal ou immédiatement supérieur dans un corps ou cadre d'emplois classé dans la même catégorie et de niveau comparable.
  • Justifier de l’un des diplômes et titres requis pour l’accès à ce corps.
Ressortissants européens

Justifier d’un titre et/ou d’une expérience professionnelle permettant l’exercice de la profession sur autorisation de l’autorité compétente et sous réserve de mesure de compensation, si les qualifications professionnelles attestées font apparaître des différences substantielles.

Accès au second grade de sage-femme des hôpitaux

Au choix par inscription au tableau d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle des agents.

Condition
  • Compter au moins 8 ans de services effectifs dans le corps.
Au grade de sage-femme cadre (reclassé dans le second grade de sages-femmes des hôpitaux)

Au choix par inscription au tableau d'avancement établi après avis de la commission administrative paritaire par appréciation de la valeur professionnelle des agents.

Conditions
  • Etre sage-femme de première classe
  • Compter au moins 8 ans de services effectifs dans le corps
  • Posséder le certificat cadre sage-femme (remplacé à partir de la rentrée 2011 par le Master santé publique et environnement - spécialité périnatalité Management et Pédagogie (Université de Bourgogne)
Fonctions de :
  • Enseignant(e) dans les écoles de sages-femmes hospitalières.Etre sages-femmes des hôpitaux du second grade (conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé)
  • Directeur(trice) de structures de formation en maïeutique. Etre sages-femmes des hôpitaux du second grade (conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé)

 

Exercice du métier

Prérequis
  • Etre titulaire du diplôme d'Etat de sage-femme et Inscription à l'ordre national des sages-femmes.

Code de la santé publique Articles L4151-1 à L4151-4 ; article R. 4127-318

Respect du code de déontologie (Code de la santé publique articles R. 4127-301 à R. 4127-367)

Relations professionelles
  • Obstétriciens, pédiatres, anesthésistes, médecins traitants, auxiliaires de puériculture, puéricultrices, aide-soignantes, kinésithérapeutes, assistantes sociales et psychologues pour une optimisation de la prise en charge du couple mère-enfant
  • Sages-femmes, puéricultrices des secteurs de PMI, pour l'optimisation de la prise en charge et la continuité des soins pour la future mère, la mère et l'enfant
Structures
  • Maternité
  • Unités de soins de gynécologie et d'obstétrique
  • Pôle d'obstétrique
  • Unités de physiologie (articles R. 6146-4 et R. 6146-5 du code de la santé publique)
  • Structure de formation en maïeutique (école de sages-femmes hospitalières)
  • Centre de Protection Maternelle et Infantile-PMI
Conditions
  • Horaires décalés, travail les fins de semaine, les jours fériés et la nuit.
  • Possibilité d'astreintes ou de gardes.

Mobilité

Passerelles dans les autres fonctions publiques